Tél : 06 28 90 71 50
PUYRICARD
Envoyer un Email

Toiture : le choix de la couverture est un élément différenciant l'architecture de votre maison...

A quoi sert la couverture d'une habitation ?

La couverture d’une habitation ne participe pas à la stabilité du bâtiment. Elle sert uniquement à la protection des intempéries et, doit résister aux agressions climatiques ou chimiques extérieures.

Quelles sont les contraintes à respecter lors de la construction d'une toiture ?

Diverses contraintes ou règles sont à observer lors de la couverture d'une toiture :

  • Une pente minimale à respecter pour assurer l’étanchéité,
  • La pose d’un écran sur la charpente pour éviter les poussières et la neige poudreuse,
  • Une ventilation entre le recouvrement, l’isolation et l’écran de protection,
  • Les finitions : faîtières et arêtiers pour séparer les pentes, bords de rives aux extrémités du toit


Quels matériaux choisir pour sa toiture ?

Le choix des matériaux est souvent imposé par le plan d’occupation d’urbanisme (PLU de la commune). Il détermine l’esthétique finale de la maison, la conception de la charpente par le poids et la géométrie des éléments de couverture.

Les différents matériaux de couverture sont :

  • Les tuiles de diverses  formes et coloris: canals, romanes, mécaniques, plates, à emboitement. Elles sont en terres cuites mais aussi de plus en plus souvent en béton (moins chères, très résistantes et non gélives).
  • Les ardoises,  très peu de coloris, de formes rectangulaires, rondes, en ogives ou en losanges. La pose se fait soit au crochet soit au clou, plus esthétique et obligatoire sur les monuments historiques. Il en existe en fibre-ciment imitant assez bien les naturelles.
  • Les bardeaux bituminés légers, non gélifs: les moins chers autant par la matière que par la simplification de la charpente.
  • Les plaques ondulées en fibre-ciment, acier galvanisé ou plastique, utilisées surtout pour des bâtiments industriels et en sous couche pour les tuile-canals.
  • Les lauzes : grandes pierres plates très lourdes nécessitant une forte charpente.
  • Les travaillons en bois : petits éléments de bois cloués un peu comme les ardoises.
  • Le chaume : très joli mais à renouveler tous les 30 à 50 ans.


Les éléments suivants sont spécifiques à certaines régions et souvent imposés:

  • Les bacs acier en tôles galvanisées, nervurées, laquées de différents coloris, utilisés surtout en montagne, les arrète-neiges s’incorporent très facilement.
  • Le zinc : c'est un métal facile à travailler mais qui demande une grande expérience. On le trouve sous diverses formes: simple avec système à ressort, en longues feuilles à tasseaux, à joints de bout, circulaires dites à impériales. Ils peuvent être pré-patinés.


On peut ajouter pour mémoire le cuivre très spécifique, l’aluminium et certaines plaques en acier moulé reproduisant une ou plusieurs rangées de tuiles.